Aide de Clavier+

Auteur Licence Installation Ce que permet de faire Clavier+ Créer un raccourci clavier Conditions sur les raccourcis Actions des raccourcis de type texte Imprimer la liste des raccourcis clavier Fichiers de configuration Options de la ligne de commande Problèmes connus Questions fréquentes (FAQ) Exemples de raccourcis clavier

Site Web de Clavier+

Auteur

Guillaume Ryder
Site Web : http://utilfr42.free.fr
E-mail : guillaume@ryder.fr

Gagnez du temps en consultant la FAQ avant de m’envoyer un e-mail : elle répond à la grande majorité des questions que je reçois.

Licence

Clavier+ est soumis à la licence GPL, dont voici le texte original officiel, en anglais. Elle vous donne le droit d’utiliser, copier, distribuer le logiciel, chez vous ou en entreprise, le tout gratuitement.

Clavier+ est fourni sans aucune garantie, je ne pourrai être tenu pour responsable des éventuels préjudices imputables à son usage.

Le code source intégral de Clavier+ est disponible à l’adresse suivante :
https://github.com/guilryder/clavier-plus

Installation

Clavier+ est disponible en quatre versions :

Pour installer Clavier+ manuellement, sans le programme d’installation :

  1. Téléchargez le fichier Zip (32 bits, 64 bits) et décompressez-le.
  2. Lancez Clavier.exe.
  3. Si vous souhaitez que les raccourcis soient effectifs en permanence, relancez Clavier.exe pour afficher la fenêtre de configuration, puis cochez la case Lancer Clavier+ au démarrage de Windows.

Pour désinstaller Clavier+ après une installation manuelle :

  1. Dans la configuration de Clavier+, décochez si nécessaire la case Lancer Clavier+ au démarrage de Windows.
  2. Quittez Clavier+ en cliquant sur le bouton à ce nom.
  3. Supprimez les fichiers de Clavier+.

Ce que permet de faire Clavier+

Clavier+ permet d’associer une action à n’importe quel raccourci clavier. Ces actions peuvent être :

Les raccourcis clavier peuvent utiliser (presque) toutes les touches du clavier. La touche Windows, située à côté de la barre d’espace, peut être employée en complément de Ctrl, Alt et Maj. Comme les logiciels utilisent rarement cette touche, de nombreux raccourcis clavier simples sont disponibles : Ctrl + Win + A, Win + =, etc.

Clavier+ peut également modifier le comportement des touches spéciales comme ² ou F11. On peut ainsi associer à une action fréquente un raccourci clavier à une seule touche.

Si nécessaire, l’action d’un raccourci clavier peut dépendre du programme actif. Cela permet d’ajouter des raccourcis clavier à un programme en particulier.

De même, l’action d’un raccourci clavier peut dépendre de l’état des touches bascules, c’est-à-dire les touches comportant des petites lumières sur le clavier : verrouillage majuscule, pavé numérique, arrêt défilement. Cela permet, par exemple, d’écrire les majuscules accentuées au lieu des chiffres quand le verrouillage majuscule est activé.

Le site de Clavier+ propose quelques exemples de raccourcis.

Créer un raccourci clavier

Lancez Clavier+. Une icône en forme de clavier apparaît à côté de l’horloge : elle indique que Clavier+ est lancé, donc que les raccourcis clavier sont actifs. Cliquez sur l’icône pour afficher la fenêtre de configuration. Vous pouvez redimensionner la fenêtre si vous la trouvez trop petite. La zone supérieure contient la liste des raccourcis créés. Plusieurs sont créés initialement, à titre d’exemple.

Pour créer un nouveau raccourci, cliquez sur le bouton Ajouter (en forme de +), et choisissez l’action du raccourci clavier :

Ensuite, une boîte de dialogue apparaît pour saisir le raccourci clavier. Effectuez votre raccourci clavier dans la zone prévue à cet effet : son nom devrait s’écrire dans la zone. Cliquez enfin sur OK.

Si nécessaire, modifiez l’action du raccourci dans la moitié inférieure de la boîte de dialogue. Si le raccourci doit écrire du texte, par exemple une formule de politesse, vérifiez que l’option Écrire du texte est cochée puis entrez le texte voulu dans la zone située en-dessous. À chaque fois que le raccourci sera effectué, le texte spécifié sera écrit. Vous pouvez utiliser le bouton en forme de flèche pour insérer des caractères spéciaux ou simuler une frappe de touches.

Si le raccourci doit lancer un programme ou afficher un site Internet, cochez l’option correspondante. Entrez le chemin d’accès du programme ou l’adresse du site Web dans la zone. Vous pouvez cliquer sur le petit bouton situé à droite pour chercher le programme à lancer. Vous pouvez vérifier que le programme ou le site Internet est correct avec le bouton Tester. Si nécessaire, cliquez sur le bouton Paramètres avancés pour régler le répertoire de démarrage du programme ou son mode d’affichage (plein écran, fenêtré, réduit).

Si le raccourci ouvre un répertoire, vous pouvez également lui permettre de changer le répertoire courant dans les boîtes de dialogue de type Fichier/Ouvrir. Pour cela, cliquez sur le bouton Paramètres avancés puis cochez la case Changer de répertoire dans les boîtes de dialogue Fichier/Ouvrir. Quand vous effectuez le raccourci, Clavier+ détecte si vous êtes ou non dans une boîte de dialogue Fichier/Ouvrir. Si oui, le répertoire courant de la boîte de dialogue est modifié, et le répertoire n’est pas ouvert dans l’explorateur. Clavier+ gère plusieurs boîtes de dialogue : Fichier/Ouvrir, Fichier/Enregistrer sous, et choix de répertoire.

Important : vous devez fermer la fenêtre de Clavier+ avant de tester vos raccourcis clavier. Tant que la fenêtre est visible, les raccourcis clavier sont désactivés.

Conditions sur les raccourcis

Vous pouvez limiter la reconnaissance du raccourci à certaines conditions. Si toutes les conditions sont vérifiées, l’action associée au raccourci est exécutée. Si une ou plusieurs conditions ne sont pas remplies, Clavier+ ignore le raccourci, et l’action originale du raccourci est effectuée (celle de Windows ou du programme actif). Cela permet de donner des effets différents au même raccourci clavier.

Attention ! Si vous créez plusieurs entrées pour le même raccourci, veillez à leur affecter des conditions mutuellement exclusives. Dans le cas contraire, un message d’erreur s’affichera avant la validation. Par exemple, si vous voulez associer Ctrl + X au bloc-notes quand le pavé numérique est activé et à la calculatrice dans les autres cas, vous devez donner la condition « Verr. Num. : doit être désactivé » au second raccourci. En effet, « Verr. Num. : pas de condition » peut créer une ambigüité avec d’autres raccourcis, comme Ctrl + X avec la condition « Verr. Maj. : doit être activé ».

Programme actif

Vous pouvez restreindre un raccourci à certains programmes. Cela permet de donner des effets différents au même raccourci clavier, selon le programme courant. Par défaut, les raccourcis sont activés pour « tous les programmes sauf : aucun », c’est-à-dire pour tous les programmes.

Vous pouvez définir deux types de conditions sur le programme actif. Le raccourci peut être activé pour tous les programmes, sauf certains que vous spécifiez (critère exclusif), ou bien seulement pour certains programmes que vous spécifiez (critère inclusif). Commencez par indiquer votre choix dans la liste déroulante Activer pour, après avoir sélectionné votre raccourci dans la liste.

Ensuite, pour définir la liste des programmes concernés par la condition, cliquez sur le viseur noir sur fond blanc situé en bas à droite. Laissez le bouton de la souris enfoncé, puis déplacez le viseur sur la fenêtre du programme voulu (par exemple, une fenêtre du bloc-notes ou de l’explorateur). Le nom du programme s’inscrit dans la zone située à gauche du viseur. Répétez l’opération pour chaque programme à ajouter.

Pour une combinaison de touches donnée, vous pouvez définir plusieurs raccourcis de type seulement ces programmes, à condition que les programmes indiqués ne se recoupent pas. Dans tous les cas, vous ne pouvez définir qu’un seul raccourci de type tous les programmes sauf.

Les raccourcis de type seulement ces programmes sont prioritaires sur ceux de type tous les programmes sauf. Si vous associez la condition « seulement ces programmes : notepad.exe » à un premier raccourci et « tous les programmes sauf : aucun » à un second raccourci, que les deux raccourcis ont la même séquence de touches, et que vous effectuez cette séquence de touches dans le bloc-notes, le premier raccourci sera exécuté, le second sera ignoré.

État des touches bascule

Vous pouvez modifier l’action d’un raccourci selon l’état des touches bascule : verrouillage majuscule, pavé numérique, arrêt défilement. Vous pouvez par exemple créer un raccourci qui ne sera actif que si le mode verrouillage majuscule est activé.

Pour cela, double-cliquez sur le raccourci souhaité dans la liste, ou bien sélectionnez-le et cliquez sur le bouton en forme de crayon. Dans la zone Conditions d’activation, définissez la condition portant sur chaque touche bascule. Vous pouvez imposer que la touche soit activée, désactivée, ou bien ne pas imposer de condition.

Actions des raccourcis de type texte

Dans la zone de texte Écrire du texte, vous pouvez ordonner l’exécution de plusieurs actions :

Écrire du texte

Il suffit d’écrire votre texte tel quel. La commande Écrire un caractère du menu en forme de flèche permet d’écrire les caractères inaccessibles au clavier.

La frappe de texte ne fonctionne pas avec certains programmes. Vous pouvez alors utiliser la syntaxe [|texte à écrire|] pour forcer Clavier+ à écrire le texte en bas niveau (meilleure compatibilité mais plus lent et plus limité).

Simuler des frappes de touches

Utilisez la commande Simuler une frappe de touches du menu en forme de flèche pour écrire le code correspondant à la frappe de touches souhaitée. Typiquement, ce code est le nom de la combinaison de touches entre crochets, par exemple [Ctrl+O].

Notez que simuler une frappe de touches permet d’effectuer de nombreuses actions, notamment manipuler le presse-papiers (avec Ctrl + C et Ctrl + V) ou exécuter une commande dans un menu (avec Alt + lettre).

Lancer un programme

Utilisez la commande Lancer un programme du menu en forme de flèches, ou bien écrivez la ligne de commande à exécuter entre double crochets. Par exemple, pour ouvrir un fichier texte et aller à la fin :
[[notepad.exe C:\\urgent.txt]][][Ctrl+Fin]

Cette syntaxe permet de lancer plusieurs programmes à la fois avec le même raccourci. Par exemple, pour lancer le bloc-notes et la calculatrice :
[[notepad.exe]][[calc.exe]]

La ligne de commande peut contenir des variables d’environnement entre %, par exemple explorer.exe %WINDIR% pour ouvrir l’explorateur au répertoire d’installation de Windows. La variable d’environnement %CLIPBOARD% contiendra le texte actuellement présent dans le presse-papiers. Par exemple, pour ouvrir l’URL sélectionnée avec Internet Explorer :
[Ctrl+C][][[iexplore.exe %CLIPBOARD%]]

Synchroniser

Si vous enchaînez plusieurs actions, il peut être utile de leur laisser le temps de s’exécuter. Pour cela écrivez une paire de crochets : []. Cela attendra 100 millisecondes puis détectera la nouvelle fenêtre active. Vous pouvez aussi utiliser la commande [{Focus}], qui offre un meilleur contrôle du délai.

Ce dernier point est très important. Si vous simulez une frappe de touches qui affiche une nouvelle fenêtre (par exemple Ctrl + O qui affiche la fenêtre Ouvrir) et qu’ensuite vous simulez de la frappe de texte (par exemple le nom d’un fichier), il faut indiquer à Clavier+ de taper le texte dans la nouvelle fenêtre affichée :
[Ctrl+O][]MonFichier.txt[ENTREE]

Même remarque si vous lancez un programme. Il faut demander à Clavier+ de se repositionner sur la nouvelle fenêtre active, en général celle du programme lancé :
[Ctrl+C][[notepad.exe]][][Ctrl+V]
Ce raccourci copie le texte actuellement sélectionné dans le presse-papiers, lance le bloc-notes, puis y colle le texte copié. Le [] est très important, il indique à Clavier+ de coller dans la nouvelle fenêtre active, c’est-à-dire celle du bloc-notes qui vient de s’ouvrir.

Exécuter des commandes spéciales

Le menu en forme de flèche liste les commandes prises en charge :

[{Wait,durée}]
Faire une pause de la durée spécifiée, en millisecondes.
[{Focus,délai,fenêtre}]
Détecter ou changer la fenêtre active. Les paramètres sont facultatifs.

Si non-vide, délai est le nombre de millisecondes qu’il faudra attendre avant d’avoir activé la fenêtre. En effet, il peut être utile de laisser à la fenêtre le temps d’apparaître avant de lui envoyer du texte. Si délai n’est pas spécifié, le délai d’attente est nul.

Si fenêtre est vide, Clavier+ détecte la nouvelle fenêtre active. Les futures frappes de touches seront envoyées à cette fenêtre. Utile si une frappe de touches affiche une nouvelle fenêtre dans laquelle il faut écrire. Exemple :
[{Focus}] ou [{Focus,200}]

Si fenêtre n’est pas vide, Clavier+ active la première fenêtre qui a le nom spécifié. Le nom peut contenir les wildcards * et ?. Deux antislashs consécutifs doivent être utilisés pour échapper les virgules. Exemple :
[{Focus,50,* - Microsoft Word}] ou [{Focus,,Titre\\, sous-titre}]

Par défaut, le raccourci est stoppé si la fenêtre n’est pas trouvée. Pour forcer la poursuite du raccourci même si la fenêtre n’est pas trouvée, ajoutez un point d’exclamation ! devant le titre de la fenêtre à chercher. Pour chercher une fenêtre dont le titre commence par !, il faut l’échapper avec deux antislashs. Exemples :
[{Focus,0,*Internet Explorer}][Alt+F4] quitte la première fenêtre d’Internet Explorer trouvée, mais ne fait rien si Internet Explorer n’est pas lancé.
[{Focus,0,!Sans titre*}]Test écrit Test dans la fenêtre commençant par Sans titre, ou dans la fenêtre active si une telle fenêtre n’existe pas.
[{Focus,0,\\!Attention!}] active la fenêtre dont le titre est !Attention!.

Noter que [{Focus,100}] est équivalent à [].

[{Copy,texte}]
Copier le texte spécifié dans le presse-papiers. Attention ! Cette commande n’a aucun rapport avec le raccourci clavier Ctrl + C qui, elle, copie la sélection dans le presse-papiers. Si vous utilisez la séquence de touches Ctrl + V par la suite, cela permet d’écrire rapidement de très longs textes, ou d’écrire plusieurs fois le même texte. L’exemple suivant écrit cinq fois le même texte :
[{Copy,Une longue suite de mots. }][Ctrl+V][Ctrl+V][Ctrl+V][Ctrl+V][Ctrl+V]
[{MouseButton,code}]
Simuler une action sur les boutons de la souris. code spécifie l’action à effectuer. Il est constitué d’une ou deux lettres. La première, obligatoire, indiquant le bouton concerné : L = bouton gauche, M = bouton du milieu, R = bouton droit. La seconde, facultative, indique l’action à effectuer : D = enfoncer le bouton, U = le relâcher. Si la seconde lettre est absente, le bouton est enfoncé puis relâché : cela simule un clic. Par exemple, pour effectuer un double-clic avec le bouton gauche :
[{MouseButton,L}][{MouseButton,L}]
[{MouseMoveTo,x,y}]
Déplacer le curseur de la souris à la position (x,y), spécifiée en pixels par rapport au coin supérieur gauche de l’écran. Par exemple, si vous avez un écran en résolution 1 024 × 768, la commande suivante déplace le curseur au coin supérieur droit :
[{MouseMoveTo,1023,0}]
[{MouseMoveToFocus,x,y}]
Déplacer le curseur de la souris à la position (x,y), spécifiée en pixels par rapport au coin supérieur gauche de la fenêtre active. Par exemple, pour déplacer la souris sur le menu système de la fenêtre active :
[{MouseMoveToFocus,8,8}]
[{MouseMoveBy,dx,dy}]
Déplacer le curseur de la souris relativement à sa position courante. dx et dy spécifient respectivement l’amplitude horizontale (resp. verticale) du déplacement, positives pour un déplacement à droite (resp. en bas). Par exemple, pour déplacer la souris de 10 pixels vers la gauche et de 3 vers le bas :
[{MouseMoveBy,-10,3}]
[{MouseWheel,ticks}]
Simuler une action sur la molette de la souris. ticks indique le nombre de roulements de molette à simuler. Spécifier une valeur positive pour défiler vers le bas, négative pour défiler vers le haut. Par exemple, pour défiler de deux crans vers le haut :
[{MouseWheel,-2}]

Caractères spéciaux

Si vous avez besoin d’insérer les caractères \, [, ], {, } ou |, vous devez le faire précéder d’un antislash. Par exemple :
Ceci est un crochet ouvrant: \[, ceci est un seul antislash: \\
Le menu en forme de flèche rappelle la liste des caractères spéciaux.

Vous devez écrire un antislash devant les caractères spéciaux partout dans le texte du raccourci, y compris dans les balises spéciales de frappe de touches ou d’exécution de programmes :
[[notepad.exe document\[1\].txt]] pour ouvrir le fichier nommé document[1].txt avec le bloc-notes

Imprimer la liste des raccourcis clavier

Dans la fenêtre de Clavier+, cliquez sur le bouton Copier la liste. Cela place la liste des raccourcis clavier dans le presse-papiers : vous pouvez ensuite la coller dans le logiciel de votre choix pour l’imprimer. Si vous utilisez Word, vous pouvez la mettre sous forme de tableaux : lancez Word, collez la liste avec Ctrl + V, sélectionnez-là avec Ctrl + A, puis cliquez sur le bouton Insérer un tableau.

Fichiers de configuration

Par défaut, Clavier+ utilise un seul fichier de configuration pour stocker ses paramètres : Clavier.ini, situé dans le même répertoire que le programme. Le programme ne stocke rien dans la base de registre, à l’exception de l’option Lancer Clavier+ au démarrage de Windows.

Fichiers de configuration multiples

Si vous souhaitez utiliser plusieurs jeux de raccourcis, vous pouvez créer plusieurs fichiers de configuration et charger celui qui vous convient. Charger un fichier de configuration peut se faire sans relancer Clavier+.

Le menu de Clavier+, affiché par un clic droit sur l’icône de Clavier+ à côté de l’horloge, propose plusieurs commandes :

Vous pouvez aussi charger un fichier de configuration en lançant Clavier+ avec l’option /load ou /merge de la ligne de commande. Cela permet, notamment, de changer de fichier de configuration par raccourci clavier, en associant dans Clavier+ un raccourci clavier à la ligne de commande :

clavier.exe /load fichier_de_configuration.ini

Syntaxe des fichiers de configuration

Si vous voulez ajouter d’un seul coup de nombreux raccourcis, voici le format du fichier de configuration :

Paramètres globaux
Paramètres du premier raccourci
-       (ligne presque vide, ne comportant qu’un tiret)
Paramètres du second raccourci
-
...

Si un fichier de configuration contient plusieurs définitions pour le même raccourci, Clavier+ ne retient que la première définition. Les définitions en double qui suivent sont ignorées. Si vous souhaitez modifier certains de vous raccourcis en copiant-collant leurs définitions mises à jour, insérez la nouvelle configuration au début du fichier.

Paramètres globaux

Langue=Français ou English ou Deutsch ou Português brasileiro
Taille=largeur,hauteur,agrandie,masquer icône
Colonnes=largeur 1,largeur 2,largeur 3
Tri=numéro colonne
Taille
largeur,hauteur : taille de la fenêtre de configuration, en pixels.
agrandie : 1 si la fenêtre est agrandie à tout l’écran, 0 sinon.
masquer icône : 1 pour masquer l’icône de Clavier+ à côté de l’horloge, 0 pour la rendre visible.
Colonnes
Indique la largeur des trois premières colonnes dans la fenêtre de configuration. Chaque largeur est un pourcentage relatif à la largeur totale de la liste. Elles sont séparées par des virgules. La dernière colonne occupe l’espace restant.
Tri
Indique le numéro de la colonne utilisée pour trier la liste. 0 pour la première colonne, 1 pour la seconde, et ainsi de suite.

Paramètres des raccourcis

Raccourci=séquence de touches
Code=code de touche
DistinguerGaucheDroite=0 ou 1
Description=texte de description
Texte=texte à taper quand le raccourci est effectué
>ligne supplémentaire
>autre ligne supplémentaire
...
Commande=programme à lancer quand le raccourci est effectué
Répertoire=répertoire de démarrage
Fenêtre=mode de fenêtre du programme à lancer
GérerFichierOuvrir=0 ou 1
Programmes=liste des programmes
TousProgrammesSauf=liste des programmes
VerrMaj=condition
VerrNum=condition
ArrêtDéfil=condition

Notez la nécessité du caractère > au début des lignes supplémentaires pour le champ Texte=.

Les options Texte d’une part, Commande, Répertoire et Fenêtre d’autre part sont mutuellement exclusives : un raccourci ne peut pas à la fois entrer du texte et lancer un programme.

Raccourci
Représentation textuelle des touches du raccourci clavier, au même format que dans la fenêtre de paramétrage.
Code
Représentation numérique des touches du raccourci clavier. Clavier+ génère et utilise ce code en interne lorsqu’il ne parvient pas à interpréter le champ Raccourci (par exemple si une mise à jour de Windows a changé le nom des touches du raccourci).
DistinguerGaucheDroite
Indique si Clavier+ doit distinguer les touches spéciales situées à gauche et à droite du clavier. Si ce paramètre vaut 1, les touches Ctrl, Alt, Maj et Win situées à gauche du clavier seront considérées comme différentes des mêmes touches situées à droite. Cela permet de créer plus de raccourcis. Si ce paramètre vaut 0 (valeur par défaut), seul le nom des touches spéciales est pris en compte.
Répertoire (mode commande uniquement)
Répertoire de démarrage de la commande. Si aucun répertoire n’est spécifié, Clavier+ lance le programme dans le répertoire de son exécutable.
Fenêtre (mode commande uniquement)
Taille initiale de la fenêtre du programme lancé, parmi : Normale, Réduite, Agrandie.
GérerFichierOuvrir (mode commande uniquement)
Si la commande est le chemin d’accès d’un répertoire, indique si Clavier+ doit détecter les boîtes de dialogue Fichier/Ouvrir pour changer leur répertoire (valeur 1). En cas d’échec ou si ce paramètre vaut 0 (valeur par défaut), le répertoire sera ouvert dans l’explorateur.
Programmes, TousProgrammesSauf (mutuellement exclusifs)
Condition d’activation du raccourci : liste des seuls programmes pour lesquels le raccourci est activé (Programmes) ou désactivé (TousProgrammesSauf). Les programmes sont séparés par des points-virgules, et n’ont pas de chemin d’accès : nom seul, avec extension.
VerrMaj, VerrNum, ArrêtDéfil
Si présents, définissent une condition d’activation du raccourci. Valeurs possibles : Aucune (valeur par défaut), Oui et Non.

Options de la ligne de commande

Clavier+ accepte les paramètres de ligne de commande suivants :

/launch
Lancer Clavier+, si nécessaire, et le laisser s’exécuter en tâche de fond. La fenêtre de configuration n’est pas affichée.
/settings
Exécuter Clavier+ en tâche de fond, si nécessaire, puis afficher sa fenêtre de configuration.
/menu
Exécuter Clavier+ en tâche de fond, si nécessaire, puis afficher son menu. Le menu peut également être affiché en cliquant avec le bouton droit de la souris sur l’icône de Clavier+ à côté de l’horloge.
/quit
Quitter Clavier+ silencieusement. Si Clavier+ n’est pas lancé, ne rien faire.
/addtext
Afficher la fenêtre d’ajout de raccourci texte. Si nécessaire, Clavier+ est lancé en tâche de fond et la fenêtre de configuration est affichée.
/addcommand
Afficher la fenêtre d’ajout de raccourci de lancement de programme. Si nécessaire, Clavier+ est lancé en tâche de fond et la fenêtre de configuration est affichée.
/load fichier_de_configuration.ini
Si Clavier+ n’est pas déjà lancé, le lancer en chargeant le fichier de configuration indiqué. Si Clavier+ est déjà lancé, ne pas le relancer mais charger un nouveau fichier de configuration. Le nom de fichier doit être mis entre guillemets s’il contient des espaces, par exemple : clavier.exe /load "Raccourcis Internet.ini"
/merge fichier_de_configuration.ini
Si Clavier+ n’est pas déjà lancé, le lancer en fusionnant le fichier de configuration indiqué au fichier de configuration par défaut – ou à celui spécifié par /load, s’il y a lieu. Si Clavier+ est déjà lancé, fusionner le fichier de configuration indiqué à sa configuration actuelle. Les raccourcis à fusionner qui créeraient des conflits ou des ambigüités ne sont pas ajoutés.
/sendkeys "texte"
Simuler une frappe de touches. Le texte suit la syntaxe indiquée ci-dessus. Cette option permet, par exemple, d’écrire du texte en double-cliquant sur un raccourci Windows, ou au lancement de Windows, ou encore en choisissant une commande dans le menu contextuel de l’explorateur. Les guillemets et les antislashs doivent être précédés d’un antislash, par exemple : clavier.exe /sendkeys "Voici un \"mot\" entre guillemets et un seul \\ antislash"

Si Clavier+ est lancé sans argument, son comportement dépend de si Clavier+ était déjà lancé. Si non, Clavier+ est lancé silencieusement. Si oui, Clavier+ ne se relance pas mais affiche la fenêtre de configuration. Cela permet d’accéder aux options de Clavier+ si son icône est masquée.

Problèmes connus

Raccourcis indisponibles

Certaines touches spéciales ne peuvent être utilisées :

Impr écran
Pause

Les touches spéciales « Rafraîchir le navigateur », « Augmenter le volume », etc. sont partiellement supportées. On peut créer des raccourcis les utilisant, et même modifier leur comportement d’origine. Cependant, ceci peut surprendre, l’action de ces touches s’exécute lorsqu’on les enfonce dans la boîte de dialogue Ajouter. De plus, comme Windows ne propose pas de méthode générique pour récupérer le nom de ces touches spéciales, elles s’affichent sous la forme d’un numéro (par exemple : #183).

Les raccourcis systèmes de Windows ne peuvent être modifiés. En particulier, Windows 8 réserve la plupart des raccourcis du type Win + lettre et Win + chiffre. La documentation Microsoft fournit la liste des raccourcis concernés.

Raccourcis déconseillés

Par défaut dans Windows, le raccourci clavier Alt + Maj gauche sert à changer la langue du clavier. Il est vivement recommandé de ne pas utiliser de raccourci clavier de type Alt + Maj + touche, car vous risqueriez de changer la langue du clavier sans le vouloir.

Programmes partiellement incompatibles

Clavier+ peut rencontrer des difficultés avec certains programmes, notamment en ce qui concerne la frappe de texte et la simulation de frappe de touche :

Répétition

Il n’est pas possible de répéter certains raccourcis sans relâcher puis renfoncer toutes les touches spéciales (Ctrl, Alt, etc.) du raccourci. Par exemple, si vous avez associé des actions à Ctrl + A et Ctrl + B, pour exécuter les deux actions à la suite vous ne pouvez pas simplement enfoncer Ctrl + A puis relâcher A et enfoncer B. Vous devez enfoncer Ctrl + A, relâcher toutes les touches, puis enfoncer Ctrl + B.

Cette limitation existe car, pour les raccourcis qui simulent des raccourcis clavier ou lancent des programmes, Clavier+ doit relâcher les touches spéciales pour ne pas que les raccourcis se mélangent ou que le programme lancé voie qu’une touche spéciale est enfoncée. Par exemple, si Ctrl + A est associé à [Alt + B], il faut relâcher Ctrl, sinon Ctrl + Alt + B sera simulé, au lieu de Alt + B. Or, pour des raisons techniques, Clavier+ ne peut pas détecter si l’utilisateur a ou non relâché les touches spéciales avant la fin du raccourci, et donc s’il doit ou non les renfoncer pour permettre la répétition du raccourci. Dans le doute, pour éviter des comportements étranges, il suppose que non.

Questions fréquentes (FAQ)

Retrouvez la dernière version de la FAQ sur la page de Clavier+.

Clavier+ ne fonctionne plus !

Si les articles ci-dessous ne fournissent pas une solution à votre problème, vous pouvez consulter le forum d’aide ou me contacter à : guillaume@ryder.fr

Soyez précis et complet dans vos messages. Inspirez-vous de cet article. Par exemple, dire que « Clavier+ ne marche plus avec Windows 10 » est beaucoup trop vague. C’est un peu comme si vous téléphoniez à un garagiste en disant juste « ma voiture ne roule plus » et en espérant une solution précise. Les garagistes ne sont pas devins. Moi non plus.

Notez que je ne peux pas répondre aux problèmes concernant tout logiciel autre que Clavier+. Par exemple Clavier+ n’y peut rien si vous voyez des messages d’erreur en lançant MS Outlook avec un raccourci.

Comment automatiser une commande dans MonProgrammePréféré avec Clavier+ ?

Clavier+ est un utilitaire en libre service. Chaque cas étant unique, il vous revient de configurer Clavier+ selon vos besoins. Je ne trouverai pas à votre place les frappes de touches qui exécutent l’action que vous souhaitez automatiser. Je peux pas vous aider sur ce qui touche à un programme autre que Clavier+.

Vous pouvez bien entendu me contacter si vous trouvez un bug dans Clavier+, souhaitez une nouvelle fonctionnalité, trouvez la documentation lacunaire ou pas assez claire, etc.

Avec quelles versions de Windows Clavier+ est-il compatible ?

La dernière version de Clavier+ est compatible avec toutes les versions de Windows de la famille NT : 2000, NT, XP, Vista, 7, 8, 10. Les versions plus anciennes de Clavier+ sont également compatibles avec Windows 95/98/ME.

Clavier+ n’arrive pas à écrire de texte dans MonProgrammePréféré !

Certains programmes, notamment Microsoft Edge (le navigateur de Windows 10), gèrent le clavier de manière non-standard. Il se peut que Clavier+ ne parvienne pas à écrire du texte normalement. Pour résoudre le problème, encadrez votre texte par [| à gauche et par |] à droite :

[|Mon texte|]

Clavier+ fonctionne-t-il avec les jeux ?

La plupart du temps, non. Les jeux ont un accès bas niveau sur le clavier, pour diverses raisons : rapidité, anti-triche.

Comment écrire des caractères spéciaux ?

Certains caractères ont une signification particulière pour Clavier+ : \ [ ] { } |

Ils doivent être précédés d’un antislash pour être écrits tels quels. Exemple :

Ceci est un crochet ouvrant: \[, ceci est un seul antislash: \\

Comment écrire du texte avec formatage : gras, lien hypertexte, …?

Il n’existe pas de manière standard pour formater du texte : la procédure dépend des programmes (Word, Excel, OpenOffice).

Avec Word, les insertions automatiques permettent d’insérer n’importe quel bloc de texte formaté. Avec les autres logiciels, vous pouvez utiliser les raccourcis clavier de formatage. Par exemple, Ctrl + G sert souvent à mettre en gras. Pour mettre un mot en gras, on peut alors écrire :

Un [Ctrl+G]mot[Ctrl+G] en gras

Encore une fois, les raccourcis de formatage dépendent des logiciels, veuillez consulter leur documentation.

Existe-t-il une version de Clavier+ pour Mac, Linux, tablette, smartphone, ou un système autre que Windows ?

Non, Clavier+ ne fonctionne qu’avec Windows pour PC. Je n’envisage pas de programmer de version Mac, Linux, Android, iOS/iPhone/iPad, Windows Phone, ou tout autre système. J’ignore s’il existe des équivalents de Clavier+ pour d’autres systèmes d’exploitation que Windows. Porter Clavier+ sur un autre système nécessiterait une réécriture complète donc beaucoup de travail.

Comment protéger l’accès à Clavier+ par un mot de passe ?

La liste des raccourcis de Clavier+ ne peut pas être protégée par un mot de passe. En effet, stocker des informations de manière sécurisée est à la fois difficile et contraignant sur les fonctionnalités du logiciel.

Je recommande vivement l’usage d’un logiciel spécialisé si vous souhaitez associer des raccourcis clavier à des mots de passe, comme KeePass, Password Safe, ou RoboForm.

Comment faire pour que le point du pavé numérique écrive une virgule ?

Cliquez sur le bouton en forme de plus, choisissez Écrire du texte, appuyez sur la touche point du pavé numérique, puis cliquez sur OK. Écrivez une virgule dans la zone Écrire du texte.

Comment faire un raccourci vers un dossier spécial : poste de travail, panneau de configuration, … ?

Dans l’explorateur, créez un raccourci Windows vers le dossier spécial : enfoncez le bouton droit de la souris sur le dossier spécial, faites glisser la souris dans un autre dossier (par exemple C:\), relâchez le bouton et choisissez Créer un raccourci ici dans le menu qui s’affiche.

Ensuite, dans Clavier+, créez un raccourci clavier de type Lancer un programme qui exécute le raccourci Windows que vous venez de créer. Vous devez indiquer le chemin d’accès à la main, en ajoutant l’extension .lnk. Par exemple : C:\Poste de travail.lnk si vous avez créé un raccourci nommé Poste de travail dans le dossier C:\.

Comment ouvrir un dossier dans l’explorateur en affichant le volet de l’arborescence ?

Dans la ligne de commande du raccourci, ajoutez explorer /e, devant le chemin d’accès du dossier, en n’oubliant pas la virgule après /e. Par exemple : explorer /e, C:\

Comment masquer l’icône de Clavier+ à côté de l’horloge ?

Lancez Clavier+ puis quittez-le. Double-cliquez sur le fichier Clavier.ini situé dans le même répertoire que Clavier+. À la deuxième ligne, qui commence par Taille=, remplacez le dernier zéro en un. Par exemple : Taille=923,501,0,0 doit devenir Taille=923,501,0,1.

Comme l’icône de Clavier+ ne sera plus visible, vous devrez relancer Clavier+ pour afficher la fenêtre de configuration (une fois pour le lancer, une fois pour afficher la fenêtre).

Comment faire écrire un retour à la ligne par un raccourci ?

Deux solutions :

Comment simuler la touche Machin ?

Cliquez sur le bouton en forme de flèche, choisissez Simuler une frappe de touches.

Comment changer le volume ?

Il existe trois touches relatives au son :

Pour simuler un appui sur ces touches et ainsi contrôler le volume, créez un raccourci avec Clavier+ en mode texte, puis inscrivez dans la zone Écrire du texte le code correspondant à la touche voulue, entre crochets.

Vous pouvez également utiliser le programme VolumeManager pour régler plus finement le volume.

Comment manipuler le lecteur de musique : piste suivante, pause, etc. ?

Il existe quatre touches relatives au lecteur de musique :

Ces touches fonctionnent même si l’application active n’est pas le lecteur de musique. Pour les utilisez, créez un raccourci avec Clavier+ en mode texte, puis inscrivez dans la zone Écrire du texte le code correspondant à la touche voulue, entre crochets.

Comment manipuler le navigateur Internet : page précédente, favoris, etc. ?

Il existe plusieurs touches relatives au navigateur Internet :

Ces touches ne fonctionnent que si le navigateur est actif.

La case Lancer Clavier+ au démarrage de Windows ne fonctionne pas !

Créez un raccourci vers Clavier.exe dans le dossier Démarrage :

  1. Enfoncez Win + R, entrez : shell:startup
  2. Cliquez droit dans la fenêtre du dossier Démarrage, choisissez Nouveau, Raccourci.
  3. Entrez le chemin d’accès de Clavier.exe.
Comment lancer deux programmes à la fois ?

La solution est de mettre le chemin d’accès des deux programmes entre double-crochets, dans la zone Écrire du texte. Par exemple, pour lancer le bloc-notes et la calculatrice :

[[notepad.exe]][[calc.exe]]
Comment simuler un clic, un double-clic, un clic droit ?

Il faut créer un raccourci de type Écrire du texte et utiliser la commande spéciale [{MouseButton,code}]. Concrètement, pour simuler un clic gauche : [{MouseButton,L}]. Pour un double-clic, il suffit d’effectuer deux clics à la suite : [{MouseButton,L}][{MouseButton,L}]. Pour un clic droit, il faut utiliser le code R : [{MouseButton,R}].

Comment faire des choses plus compliquées, comme écrire la date du jour?

Vous pouvez créer un script VBScript et demander à Clavier+ de l’exécuter. La procédure générique est la suivante : lancez le bloc-notes, écrivez le texte de votre script, et enregistrez-le avec l’extension .VBS, puis associez-lui un raccourci-clavier avec Clavier+.

Un exemple de script : écrire la date du jour dans le programme actif.

set shell = WScript.CreateObject("WScript.Shell")
shell.SendKeys Date()

Si le format par défaut de la date ne vous convient pas, vous pouvez utiliser les fonctions de date.

Comment transférer les paramètres de Clavier+ sur un nouvel ordinateur ?

Pour conserver vos raccourcis Clavier+ après un changement d’ordinateur ou un reformatage, il suffit de copier le fichier de paramètres Clavier.ini, enregistré dans le même répertoire que Clavier+. Procédure détaillée :

  1. Sur le nouvel ordinateur : installez Clavier+.
  2. Sur le nouvel ordinateur : cliquez sur Quitter dans la fenêtre de configuration de Clavier+, puis confirmez.
  3. Copiez le fichier Clavier.ini situé dans le répertoire de Clavier+ de l’ancien vers le nouvel ordinateur.
  4. Sur le nouvel ordinateur : relancez Clavier+.
Clavier+ perds ses paramètres à chaque redémarrage de l’ordinateur !

Clavier+ enregistre ses paramètres dans un fichier appelé Clavier.ini. S’il n’y parvient pas, Clavier+ affiche le message d’erreur Impossible d’enregistrer les paramètres et vos changements sont perdus lorsque vous quittez Clavier+. Il s’agit souvent d’un problème de permissions : Clavier+ a besoin des droits d’écriture pour le fichier de configuration. Pour résoudre ce problème, installez Clavier+ dans un répertoire où vous avez les droits d’écriture.

Tous mes raccourcis ont disparu !

Consultez l’article ci-dessus si Clavier+ affiche le message Impossible d’enregistrer les paramètres.

Si vos raccourcis ont disparu subitement sans message d’erreur, je ne connais pas de solution. Plusieurs utilisateurs ont rencontré le même problème (exemple 1, exemple 2) qui semblerait lié à certaines mises à jour de Windows. Malheureusement je ne suis jamais parvenu à reproduire le problème sur mon ordinateur malgré plus de 15 ans de mises à jour successives de Windows 95 à Windows 10. Vous pouvez m’aider en me communiquant les détails de votre cas. En attendant, je conseille de sauvegarder vos raccourcis régulièrement.

Exemples de raccourcis clavier